2686

250 Trucs et astuces pour la création de vos sites Internet ou blogs (1/2)

27 juillet 2010vu 10471 fois9 commentaires

250-trucs-et-astuces-creation-site-internet-blogs-1

Aujourd’hui je vous propose de découvrir un article (en deux parties), regroupant 250 conseils et astuces pour réussir dans le processus de création d’un site internet ou d’un blog.
Vous ne serez peut-être pas d’accord avec toutes ces astuces, ou jugerez qu’il en manque certaines à cette liste. Si c’est le cas n’hésitez pas à commenter, nous prendrons plaisir à échanger avec vous !

C’est parti ! Sachez tout d’abord qu’un des aspects les plus fondamentaux de la création d’un site web est l’étape de planification. Elle inclut par exemples des choses comme la recherche d’un nom de domaine, d’un hébergeur, d’inspiration pour votre design, la construction de l’architecture du site, etc…

Noms de domaine

1. Beaucoup de gens sont habitués à voir les www en début d’URL (www.mikii.fr, par exemple). Assurer-vous que l’accès à votre site fonctionne avec et sans ces www.

2. La réservation d’un sous-domaine en m (exemple : m.google.com) destiné aux appareils mobiles est devenue une convention. C’est moins cher et maintenant plus répandu que le .mobi.

3. La majorité des internautes ont tendance à ne reconnaître que le .com, .net et .org. Prenez le temps de vérifier que ces extensions soient disponibles avant de lancer votre site.

4. Évitez d’utiliser des tirets dans votre nom de domaine.

5. Les domain hacks comme del.icio.us sont devenus très populaires, et même s’ils peuvent parfois être difficiles à épeler, ils peuvent vous donner des alternatives à une géniale mais indisponible adresse en .com.

6. Si vous souhaitez cibler un public local, n’hésitez pas à réserver un nom de domaine avec extension de pays (ccTLD) comme le .fr par exemple.

7. N’oubliez pas que certains domaines ccTLD exigent que vous soyez résident du pays donné.

8. Si vous permettez à votre registraire de mettre ses coordonnées à la place des votres dans le WHOIS. Vous courez le risque de perdre votre domaine si un conflit se produit.

9. Les sites de ventes aux enchères de noms de domaine comme Sedo peuvent être des endroits idéaux pour trouver un domaine déjà réservé.

Hébergement

10. Lorsque vous recherchez un hébergeur, regardez en détail l’étendue des prestations en fonction du prix. L’espace disque, la bande passante, et tous les autres éléments spécifiés avant de vous décider.

11. Méfiez-vous des hébergeurs proclamant une bande passante illimitée à un prix défiant toute concurrence. Lisez les petites lignes !

12. Si vous lancez un site web ou un service à votre compte, il vaut mieux commencer avec un serveur mutualisé plutôt qu’un VPS ou un dédié, vous ne saurez pas combien de visiteurs vous aurez au début…

13. Héberger votre site chez un hébergeur gratuit n’est (vraiment) pas une bonne idée.

Plate-forme de développement

14. Si vous voulez avoir un bon environnement de test PHP et MySQL sur votre propre ordinateur, installez WAMP (PC) ou MAMP (Mac). C’est rapide, facile, et cela vous aidera à faire vos tests avant de mettre en ligne.

15. Sauf si vous savez vraiment ce que vous faites et que vous avez assez d’argent pour financer l’infrastructure, héberger votre site par vos propres moyens n’est pas du tout un bon plan (aussi amusant que cela puisse paraître).

16. Choisissez bien votre plate-forme de développement, préférez des éditeurs classiques plutôt que des WYSIWYG (ex : Dreamweaver) qui mal utilisés ne feront que vous pondre un code dégueulasse, il faut le dire. (Ici à l’agence nous utilisons NetBeans sur PC et Espresso sur Mac)

Outils

17. Vous n’avez pas forcement besoin de vous appuyer sur Adobe ou Microsoft pour créer un bon site. Il y a beaucoup de produits libres qui peuvent servir d’alternatives.

18. Par exemple : GIMP, Inkscape, Dia, FileZilla, IcoFX, Audacity, Paint.NET, Scribus, Eclipse, Skype, KeePass, Foxit Reader et Notepad++ sont de bons produits gratuits pour les concepteurs de site internet.

19. Confectionnez-vous une sélection de listes (comme celle-ci !) sur les techniques de création de site, astuces et autres conseils, cela peut présenter un réel plus pour un jeune concepteur.

Gestion de projet

20. Créez-vous un environnement de travail décent. Moins vous aurez de distractions, plus vous serez productif.

21. Essayez de toujours avoir des attentes réalistes quant à la durée de réalisation d’un projet. Bâcler son travail pour en limiter le coût en temps n’est pas une bonne solution.

22. Installez un logiciel de suivi de projet. Il est beaucoup trop facile d’être distrait et perdre de vue la situation du projet dans son ensemble, surtout si vous avez beaucoup de petites tâches à réaliser.

23. Les To-Do Lists peuvent sembler banales et sans intérêt, mais elles sont en réalité très utiles pour vous fixer des échéances et pour vous aider dans la structuration de l’ensemble de vos tâches.

Apprentissage

24. Ne cessez jamais d’apprendre, il n’y a aucune excuse à se laisser devenir obsolète. Vous pouvez rester à jour grâce aux blogs par exemple ou même en apprenant doucement des nouveaux langages de programmation web.

25. Il existe de nombreux livres sur la conception de sites web sur le marché. Certains n’ont rien à envier aux formations spécialisées.

26. Certains blogs sur Internet sont des ressources idéales pour l’apprentissage de nouvelles techniques. Peut-être pas aussi approfondies que les livres, mais quotidiennement cela peut être intéressant !

27. Cela dit, n’oubliez pas de vérifier la véracité de ce que vous lisez, sur les blogs notamment. Il y a énormément d’informations obsolètes susceptibles de vous faire adopter de mauvaises habitudes.

28. Énormément de sites commencent à proposer des formations en vidéo sur le développement web (un exemple avec l’excellent tuto.com). Cela a parfois un coût, mais ça en vaut souvent la peine.

Spécialisation et analyse de la concurrence

29. Il existe de nombreux secteurs où vous pouvez travailler en tant que professionnel du web (web designer, UX, UI, front-end developer, etc…).

30. Que vous décidiez de devenir multi-casquettes ou spécialiste dans un domaine, sachez qu’il y a suffisamment de boulot actuellement pour répondre à ces deux styles de travail.

31. Enquêtez sur ce que font vos concurrents, vous pouvez apprendre beaucoup de leurs erreurs et de leurs succès.

En savoir plus sur votre public ciblé

32. La recherche est la mère commune à toute invention. Avant de vous lancer tête baissée dans votre projet, assurez-vous que ce que vous vous apprêtez à faire va répondre à la demande du public que vous ciblez.

33. Essayez toujours d’être inventif lorsque vous créez. Il est inutile de cloner un autre site à succès alors que vous pourriez l’améliorer pour ainsi convertir une partie de leurs utilisateurs existants.

34. Si vous prévoyez de produire un blog ou un site web informatif, veillez à bien connaître votre sujet. Essayer de créer un blog médical, sans aucune connaissance en médecine serait absurde. Vous vous devez d’être passionné et incollable sur votre sujet.

35. Cherchez des personnes qui pourraient vouloir utiliser votre service et demandez-leur ce qu’ils aimeraient voir dans un tel site et quels sont les sujets qui seraient dignes d’y figurer.

Inspiration

36. Si vous êtes en panne d’idées concernant le type de site à créer, naviguez sur le web à la recherche de sujets. Vous pouvez par exemple choisir un marché de niche où il y a une vraie demande existante.

37. L’inspiration peut provenir de sources très improbables. Regardez un film, faites une promenade, ou même parlez à vos amis, cela peut vous aider à trouver des idées.

Traitement des données

38. Vous devez savoir si vous aurez besoin d’un certificat SSL. Cela dépend de si vous allez traiter ou non des informations sensibles (tels que des numéros de cartes de crédit, par exemple)

39. Le stockage des données client est un point critique. Ne gardez jamais des mots de passe en clair dans des fichiers, utilisez des méthodes de cryptage et stockez-les dans votre base de données.

Conceptualisation et Architecture de l’information

40. Créez un plan de site avant de commencer la construction, cela ne peut que vous être utile.

41. Certains types de site internet se doivent d’inclure certaines fonctionnalités. Par exemple la plupart des sites type portfolio ont une page de contact. Cherchez d’autres sites du même thème que le votre pour obtenir des idées.

42. En cas de doute, choisissez toujours la méthode qui est censée fonctionner et qui respecte les normes. Il y a une raison pour laquelle certains types de sites réussissent. C’est parce que leurs créateurs ont toujours suivi les pratiques conventionnelles auxquelles les visiteurs peuvent s’adapter rapidement.

43. Les schémas sont utiles pour développer vos idées. Parfois, un morceau de papier ou un post-it avec quelques griffonnages peuvent vous aider à transformer votre idée en quelque chose de vraiment concret.

44. Le web wireframing est une méthode efficace mais malgré cela peu utilisée. Vous pouvez très bien vous en servir pour définir la structure de votre site.

45. Au-delà du wireframing, vous pourriez aussi envisager de créer un prototype, c’est-à-dire créer rapidement une maquette simple de votre site internet pour en éliminer les défauts potentiels.

46. Le brainstorming est une autre méthode géniale pour faire germer vos idées.

47. Certains créateurs de site créent un business-plan pour prévoir l’évolution de leur projet. Il pourrait s’avérer être un document utile à réaliser .

48. Déterminez la façon dont vous utilisez les sites internet. C’est très subjectif, mais cela vous aidera peut-être à vous mettre à la place de vos futurs prospects, et ainsi de créer un produit qui répond à de réelles attentes.

Divers

49. Des produits tels que EverNote ou Microsoft OneNote peuvent vous offrir une excellente plate-forme pour rassembler et stocker vos idées. Voyez-les comme des cahiers de brouillon, que vous pouvez feuilleter pour obtenir de l’inspiration.

50.N’abandonnez jamais. C’est trop facile de penser que son idée est tombée à l’eau, trop de gens ont tendance à baisser les bras beaucoup trop vite. La plupart des idées peuvent arriver à maturation grâce à une bonne dose de travail.

Tout le monde vous le dira, et nous les premiers : « Le contenu est roi ». A croire qu’il faudrait presque entendre cela comme parole d’évangile… Et bien, c’est un peu le cas !

Que votre contenu soit fourni sous forme de texte, d’image, de son ou vidéo, il est primordial de délivrer régulièrement du contenu frais et inédit à vos visiteurs, cela vous aidera à les fidéliser, et qui sait, peut-être à les transformer en clients.

51. Le contenu ne s’arrête pas au simple texte. Mettez à disposition de vos visiteurs des sondages, des infographies, ou des éléments interactifs…

52. Les gens réagirons et participerons plus facilement à la vie de votre site si vous produisez du contenu de qualité.

Droit d’auteur, licences et loi en générale

53. Si vous avez l’intention de construire des sites internet pour des clients, assurez-vous d’avoir un contrat-type solide avant de travailler. Ne vous faîtes pas prendre au dépourvu si jamais le client refuse de répondre à l’une de ses obligations.

54. Créez des documents types : tels que les factures, contrats, reçus, questionnaires préliminaires (pour établir les besoins du clients), etc… Une fois créés, ces documents vous permettrons de réduire considérablement votre charge de travail.

55. Le bouche à oreille constitue un contrat exécutoire. Évitez de crier sur les toits que vous savez faire quelque chose alors que ce n’est pas le cas.

56. Tous vos services doivent avoir de bonnes conditions d’utilisation, une politique de confidentialité et des droits d’auteur. Il est important que vos utilisateurs finaux sachent ce que vous attendez d’eux (et inversement).

57. Vous n’avez pas besoin d’avoir une déclaration de droits d’auteur sur votre site. L’ignorance de la propriété intellectuelle n’est pas considérée comme une excuse valable.

58. Au moment de décider quelle licence adopter, vous pouvez jeter un œil du côté des Creative Commons, elles sont pré-écrites et assez flexible.

59. Un moyen peu coûteux de rédiger vos contrats pour vos sites web est de s’inspirer des autres. Vous pouvez vous épargner beaucoup d’argent en frais juridiques éventuels.

60. Évitez le plus possible d’utiliser le jargon juridique. Vos clients seront plus enclins à lire ce que vous dites si ils peuvent le comprendre.

61. Si vous écrivez vos propres contrats, il peut être bon de les faire relire par un avocat, la vérification est souvent moins chère que de les faire écrire sur-mesure.

62. La déclaration d’accessibilité n’est pas obligatoire.

Formats de contenu

63. Que ce soit en utilisant la compression gzip pour votre contenu, la mise en cache des fichiers externes ou la suppression du surplus d’octets des images et autres médias : Pensez à améliorer au mieux la vitesse de chargement de votre site. (pour optimiser le chargement des scripts JS : voir notre article « JavaScript : Comment optimiser le temps de chargement de vos pages« )

64. Trouvez le format d’image qui s’adapte le mieux à ce que vous voulez faire. Le GIF pour les animations de base, PNG pour la transparence, et son ami JPEG pour les photos, par exemple.

65. Faîtes attention lorsque vous utilisez des images pour illustrer vos propos, l’image ne doit en aucun cas remplacer le texte ! Gardez à l’esprit que les internautes ne peuvent pas tous voir les images (et les moteurs de recherche non plus).

66. Lorsque vous ajoutez de la vidéo, du son, ou autre, assurez-vous qu’un contenu alternatif soit disponible pour ceux qui ne peuvent pas profiter de ces médias en raison de problèmes d’accessibilité.

Images

67. La transparence est un sujet tabou pour Internet Explorer, notamment pour IE6. Mais sachez qu’il existe des solutions, comme des fix en JavaScript par exemple.

68. Votre logo est l’un des éléments les plus importants de votre site, c’est grâce à lui que les gens vous reconnaitront. Par conséquent, il vaut mieux en avoir un qui marque.

69. Alors que le favicon est l’un des plus petits éléments graphique que vous êtes susceptible de rencontrer sur un site internet, il offre un très bon moyen de se faire reconnaître dans les signets, favoris…

70. Construire une icône pour les iPhone, iPad et iPod Touch, ça ne prend pas longtemps et c’est utile !

71. Beaucoup de sites offrent des images gratuites et libres de droit (Flickr, Stockvault, deviantART, stock.xchng…), n’hésitez pas à les utiliser.

Rédaction de contenu

72. Même si vous n’êtes pas un fin écrivain, essayez de faire en sorte qu’une bonne orthographe reste l’une de vos priorités.

73. Si vous êtes à court d’idée, faîtes une pause ou utilisez l’une des nombreuses techniques pour vous aider à éliminer votre angoisse de la page blanche.

74. Relisez vous un minimum pour éviter les coquilles.

75. Rédigez votre contenu avant de commencer la conception de votre site, cela peut vous aider à mieux aborder la phase de design / codage.

76. Encore une fois, le contenu est roi. Ne sacrifiez pas la qualité du contenu pour celle de l’aspect de votre site, par exemple. Sinon vos visiteurs risqueraient de trouver votre site agréable à l’œil mais ne plus jamais y remettre les pieds.

77. La facilité à écrire du contenu de qualité sur le web s’acquiert avec la pratique. N’ayez pas peur de commencer petit, comme sur Twitter, ou même sur les forums. Ne soyez pas pressé de construire votre crédibilité en tant que rédacteur de contenu web.

78. S’investir et rendre son contenu amusant est la clé du succès. N’hésitez pas à être original… Et drôle !

79. N’ayez pas peur de demander de l’aide ou des avis. Bien souvent, un peu de critique vous aidera à devenir meilleur.

80. Lorsque vous faîtes un lien vers un site, assurez-vous d’informer le visiteur sur la nature de ce lien, et ce qu’il va pouvoir y trouver. Afin qu’il ne se retrouve jamais, par votre faute, dans un endroit non désiré.

81. Organisez votre contenu simplement. En utilisant les listes, par exemple, cela peut contribuer à accroître la lisibilité de votre contenu.

82. Évitez de vous étaler et de risquer de perdre vos lecteurs. Allez toujours à l’essentiel et évitez le langage technique redondant. Personne n’aime ça, n’est-ce-pas ?

83. Assurez-vous que ce que vous dites soit exacte. Citer des références donnera de la crédibilité à vos dires.

84. Ne plagiez ou ne volez pas le contenu d’autres personnes.

85. Lorsque vous écrivez votre contenu, sachez que la simplicité est valorisante. Essayez de trouver votre équilibre, ni trop simple, ni trop complexe.

86. Ne faîtes pas des phrases trop longues et évitez les gros pâtés qui risqueraient d’effrayer vos visiteurs.

87. Si vous créez un blog, veillez à prévenir vos lecteurs lorsque vous donnez votre avis sur quelque chose (un produit, par exemple) et que vous avez été payé pour le faire.

88. L’utilisation de CMS (comme WordPress) peut être idéale pour enlever une certaine complexité et accélérer la production de votre contenu.

89. La cohérence est importante, dans tout ce que vous écrivez. Le maintien d’un ensemble de normes et de valeurs permettra d’assurer votre régularité.

90. Essayez toujours de faire passer l’information sur un ton amical et non-agressif. Être trop sarcastique ou grossier peut conduire à dégrader la réelle valeur de votre contenu.

91. Si il y en a, répondez aux commentaires et avis de vos lecteurs.

92. Écrivez votre contenu pour vos lecteurs, pas pour les moteurs de recherche. Vos visiteurs sont plus importants que votre PageRank Google.

93. Si vous prévoyez de produire du contenu traduit pour les utilisateurs internationaux, rien ne vaut un vrai traducteur. Je veux dire par là : un humain.

Contenu multimédia

94. Si vous créez un podcast pour votre site web, un bon rapport de compression est le MP3 96kbits/sec (pour les enregistrements vocaux). Évitez les gros fichiers, ça fera du bien à votre bande passante !

95. Le MP3 est sans nul doute le format le plus répandu et reconnu sur internet. Si vous fournissez d’autres formats comme le FLAC ou l’OGG, assurez-vous de proposer également une version MP3 pour les lecteurs audio plus restrictifs.

96. L’intégration de players  comme Windows Media Player ou Apple QuickTime dans une page peut conduire à des problèmes si les gens n’ont pas installé les lecteurs. Préférez plutôt le Flash, qui a un taux de pénétration beaucoup plus élevé.

97. Pas-De-Lecture-Automatique ! Que ce soit pour un son, une musique, une vidéo… C’est une mauvaise idée, c’est mal, nul, à proscrire. Bref, ne le faîtes pas !

98. Rappelez-vous que les composants Flash-dépendants ne sont pas fiables : Les personnes disposant de trouble de la vision ou autres déficiences sont très limitées quant à l’accès aux contenus basés sur Flash.

99. Si vous prévoyez de fournir du contenu par e-mail, veillez à ce que les adresses e-mail de vos abonnés restent privées ! (N’utilisez pas la fonction CC lors de l’envoi en masse).

100. N’envoyez pas de spam ou d’e-mails lourds. Les gens détestent ça, vous détestez ça, tout le monde déteste ça !

Retrouvez la seconde partie de l’article ici !

Tags : astucescreation blogcreation site internetseo

Il y a 9 commentaires

 
Fadhila BRAHIMI 29 juillet 2010 Répondre

RT @EdouardPoirson: 250 Trucs et astuces pour la création de vos sites Internet ou blogs http://bit.ly/aB6F2v #Blog

 

250 Trucs et astuces pour la création de vos sites Internet ou blogs (1/2) http://bit.ly/ahr7Ho (via @agencemikii)

 
Smeablog 29 juillet 2010 Répondre

#webdesign: 250 Trucs & astuces pour la création de vos sites web (1/2) http://bit.ly/ahr7Ho (via @sirchamallow @agencemikii)

 
visualongaku 3 août 2010 Répondre

Si tout le monde pouvait respecter la 97 se serait génial !
C’est quoi le problème avec les hébergeurs proclamant une bande passante illimitée ? Un de mes sites est sous une offre comme ça.

 
Poncept Gabriel 27 août 2010 Répondre

[#Dev] 250 Trucs et astuces pour la création de vos sites Internet ou blogs http://tinyurl.com/35py2v3

 
Papa Sentu. 30 août 2010 Répondre

250 Trucs et astuces pour la création de vos sites Internet ou blogs (1/2) http://t.co/TwgkQS7 via @agencemikii

 
Tony 3 septembre 2010 Répondre

Génial cette liste. Merci!
71. Attention à ne pas confondre gratuit et libre de droit. Par exemple sur stockvault toutes les images sont soumissent à la licence creative commons: Paternité – Pas d’Utilisation Commerciale – Partage des Conditions Initiales à l’Identique 3.0 Unported.

@visualongaku: je suis tout à fait d’accord. A cause des personnes ne respectant pas cette règle je coupe toujours le son sur mon ordi.

 

Merci pour le partage de l’information

 

Merci pour l’article, c’est très intéressant !

Laisser un commentaire

close comment popup

Rédiger une réponse